Kawasaki Z 1000 K7

Comparatif KAWASAKI

Modérateur : ModosInBike

Règles du forum
Anti-pourrissage : Les messages de cette section doivent être validés par un modérateur/administrateur avant d'être lisible sur le forum
Répondre
Diamond_Walbrow

Kawasaki Z 1000 K7

Message par Diamond_Walbrow » 17 juil. 2008, 00:00

Chers amis, bien le bonjour !

Heureux propriétaire d'une Z750 nouvelle mouture, il était temps pour moi d'essayer la grande soeur histoire de voir entre autre les différences avec la mienne, et surtout pour me faire plaisir 45 min avec un gros 1000 !!!

Difficile pour un constructeur que de faire évoluer une machine à succès qui avait brillamment relancé le manufacturier japonais. A l'image des roadsters 600 lancés par le bandit et démocratisés par le Fazer et l'hornet, les roadster 1000 étaient quasiment inexistants avec pour principal prétendant le 900 hornet. Et puis est venu le Z 1000, véritable pavé dans la marre qui apporta bien plus qu'une simple machine mais un état d'esprit avec les Roadster musclés.
face à cela les constructeurs ont réagit notamment yamaha avec son FZ1, et l'annonce d'une machine similaire chez Honda avait lancé le débat : il fallait un nouveau Z 1000.

4 ans après son apparition le roadster vedette de Kawa évolue donc pour le plaisir des uns, le mécontentement des autres, mais qu'en est il vraiment du Z 1000 ?

A vous de voir !

Un Z affirmé

Comme à mon habitude, voici quelques clichés du Z1000 d'essai. Veuillez m'excusez pour les photos faites à la va vite.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Prenez les ingrédients qui ont fait le succès du premier Z, mettez les au goût du jour et vous obtiendrez le Z 1000 2008 : Une ligne tranchée lui donnant des airs de Manga ou de Transformers, des couleurs vives (Orange, Vert, Blanc .... Même si mon modèle d'essai était noir !), une finition soignée etc ...

On retrouve donc des lignes familières même si le style est encore plus poussé. Le concept se montre ainsi vraiment fun de prime abord : une grosse moto, trapue et aux airs méchants. Une fois de plus le style ne fait pas de compromis, soit on aime, soit on déteste, certains même pourront préférer l'ancien au nouveau.

La finition également n'est pas en reste : disques pétales, freinage radial intégral, possibilité d'abs, peinture soignée, ligne travaillée, jantes polies, partie cycle entièrement réglable et en alu. Seul le double échappement en forme de trompette pourra en choquer certains ou en ravir d'autres. Pour ceux là, la solution de l'adaptable leur permettra d'affirmer encore plus ce style.

Détail de la machine effectué, je passe à l'étape suivante !

Confort et sportivité

En voilà une bonne surprise ! Il se fait rare les motos sur lesquelles je monte dessus et en me sentant exactement comme chez moi ! En effet, la position du Z 1000 est exactement la même que celle du Z 750.

L'on retrouve donc une position très agréable bien que largement portée sur l'avant notamment grâce à un guidon large et une selle inclinée. A l'image des sportives, il faudra composer avec une selle haut perchée (plus du 810 mm) ce qui risque de poser quelques problèmes au petits gabarits, d'autant plus que la machine est lourde, donnée à plus de 200 kg à sec.

Bien qu'incliné sur l'avant, la position est tout sauf contraignante, avec un guidon qui tombe naturellement dans les mains, et des cales pieds idéalement positionnés, légèrement en hauteur et en arrière, garantissant d'ors et déjà de bons appuis pour les pieds. Gros et large, le réservoir se laisse toutefois enserré comme il se doit grâce à de jolies forme et du fait qu'il soit bien échancré. Même les pilotes de grande taille pourront y loger leurs jambes. L'ergonomie est donc au top pour le plus grand nombre.

Coté sportivité, on est assis sur une belle planche de bois garnie de cuir pour l'esthétique, ne cherchez donc pas le confort en montant sur cette machine, votre postérieur sera bel et bien tanné. De plus, on sent très vite la rigidité du châssis et de l'ensemble, ce qui ravira les arsouilleurs endurcis, au détriment des enrouleurs ! Enrouleurs et même gros rouleurs qui seront d'ailleurs également déçus par le manque total d'aspects pratique : pas le moindre espace disponible sous la selle passager comme conducteur.

En ce qui concerne les informations, le compteur est également similaire à celui du Z 750 avec pour seule différence le régime moteur du fait du changement de la cylindrée (Voir photo en annexe). Il est relativement beau et bien fini disposant d'un compte tour analogique et d'un compteur numérique. Il est très complet intégrant une jauge a essence ,un trip, l'horloge, le kilométrage total et la température de liquide de refroidissement. les rétros n'offrent pas une très bonne visibilité et même à l'arrêt il faudra écarter les coudes pour voir ce qui se passe derrière.

Et si on roulait ?

Onctueuse

Clef dans le contact, on tourne, le compteur s'initialise toujours dans le même clignotement de machine à sous de la 750. complètement inutile ça a au moins le mérite de faire son petit effet visuel ! Un pression sur le démarreur lance le gros 4 patte dans un ronronnement très rauque du plus bel effet. La encore les ingénieurs Kawa nous gratifie d'une belle sonorité en configuration d'origine.

A l'image de la mini Z, les commandes sont également très douces sur cette 1000. L'embrayage se manie avec douceur et la boite de vitesse se montre silencieuse et douce presque au point d'égaler une Suzuki. bien vu. l'accélérateur se manie également avec souplesse.

La première passe donc sans soucis et la moto démarre sur filet de gaz. Très vite on se surprend à évoluer à 2-3000 et à passer les vitesses dans ces régimes. En effet, le moteur est d'une souplesse et d'une onctuosité rare, complètement dénuée d'accoup d'injection. La moto ne hockette pas sur les bas régimes et arrive même à décoller à la moindre sollicitation de la poignée de gaz. Finalement les enrouleurs pourront y trouver leur compte. Il est en effet possible d'enrouler sur un rapport supérieur (5 ou 6eme) à 40 km/h sans que la manoeuvre en soit désagréable. De plus, les vibrations qui avaient été le point noir de l'ancien modèle semblent avoir été gommé sur cette version 2007

Cette onctuosité moteur se combine parfaite à une position agréable. Projeté en avant mais pas trop, elle a le mérite de ne pas être fatigante que ce soit pour le dos, les poignets ou encore les jambes. On se sent à l'aise et la conduite devient rapidement plus coulée et détendue, idéale en ville.
Toujours en ville, malgré un poids important et un rayon de braquage digne d'une sportive et pas vraiment adapté à un roadster, la moto se manie bien et avec une certaine aisance. on se faufile rapidement partout et avec un peu d'anticipation, les demi tours passent comme dans du beurre. Le poids ne se fait plus du tout ressentir et l'on pilote alors une machine très homogène et équilibrée.

Enfin, la partie cycle travail bien. Même si l'on sent une certaine rigidité de l'ensemble, les suspensions encaissent les moindres aspérités la route comme il se doit sans vous brusquer. Le freinage radial se montre quant à lui très progressif, même si on sent que le mordant n'est pas loin !

Un Roadster sportif se doit d'être un peu violenté, voyons voir ce que ca donne !

Efficace

J'ai rarement violenté une machine d'essai comme celle ci ... En effet, la position étant similaire à celle de mon 750 je me suis surpris à attaquer de la même façon et forcément c'est passé comme dans du beurre et le rythme a très vite atteint un niveau rarement également dans mes précédents CR.

Le répondant moteur du 1000 est indéniable. Il décolle tout de suite et avec une fougue impressionnante. Il monte sans relâche et sans temps mort jusqu'aux abords des 9000 tours où le bridage français se fait cruellement ressentir avec la désagréable sensation de voir son moteur s'essouffler là où l'on sait qu'il pourrait donner le meilleur ... Dommage mais je suis habitué.

La plage d'utilisation est donc très correcte en 106 cv et il n'y aura pas besoin de jouer du sélecteur ou de la boite, pourtant très efficaces, pour la faire repartir fortement, le couple omni présent et la souplesse du moteur feront le reste. A ce propos, le moteur bien que souple et coupleux n'est pas spécialement linéaire, il dispose bel un bien d'un certain caractère, propre à Kawa, même si va s'en dire que ce n'est rien face aux modèles d'antan.

La partie cycle n'est pas en reste et se rapproche fortement d'une sportive pour notre plus grand bonheur. Bien aidé par des Pilote Power 2 CT (bah oui forcément ça aide !!) le Z 1000 se montre vif, précis et d'une stabilité à toute épreuve. En effet, s'il se conduit exactement comme le Z750, il pardonne encore plus et permet d'attaquer encore plus fortement. La limite est repoussée beaucoup plus loin. La moto se place comme vous le voulez, surtout que la mobilité à l'entrejambe est bonne et permet de placer un bon déhanché. une fois en courbe, la stabilité est excellente, on se surprend même a corriger sa trajectoire ou a prendre encore plus d'angle au besoin. les changements d'angle rapides passent comme dans du beurre et ce malgré le gommard de 190 derrière.

Coté freinage, là aussi on est sur du lourd. Si le montage radial intégral se montre doux et progressif en usage quotidien, il est violent et ultra efficace en usage intense. La prise des freins peut se faire tardivement la moto s'arrêtera sans faillir à sa tâche. Elle ne verrouille d'ailleurs pas trop sur l'angle à l'image d'une sportive par exemple.

Malheureusement pour moi je dois aller la rendre pour reprendre mon 750 !

En bref

Amateurs de roadster performants et efficaces vous allez être servis !

Kawasaki nous gratifie une fois de plus d'une excellente machine et ce en ayant pris le pari risqué de l'évolution de son best seller. Plus une évolution qu'une révolution, le Z 1000 reste fidèle à son image alliant un look de grand méchant loup et une finition soignée, un moteur coupleux et disponible (même en 106cv) le tout dans une partie cycle efficace à souhait et digne d'une sportive.

A 9999 € (+500 pour l'abs) elle est incontestablement une bonne affaire et pour seulement 2000 euros de plus qu'une 750. Si vous le pouvez ne jouez pas la carte de l'économie car honnêtement ça n'en vaut pas la peine, le Z 1000 étant largement au dessus du lot à tout point de vue.

Les plus :

+ Son look et sa finition
+ Son moteur plein et disponible
+ Sa partie cycle de sportive

Les moins

- Absence d'aspects pratiques
- Poids élevé à l'arrêt
- rayon de braquage ridicule

Face au Z 750

Et histoire de conclure comme il faut, un petit comparo rapide avec le Z 750 k7, souvent décrites comme de fausses jumelles en 106 cv, au point que certains préfèreraient le 750 au 1000 dans cette configuration.

Je ne partage pas cet avis. En effet, le surcoût du 1000 est amplement justifié par une partie cycle bien meilleur que le 750. Tout est mieux : l'amortissement, le feeling, la stabilité, la vivacité, le freinage. Si un vrai monte de pneu permet de corriger efficacement les défauts de partie cycle du Z 750 on arrive encore loin de l'efficacité du 1000.

Coté moteur c'est également bien mieux. Si le 750 est plus expressif en 106 cv dans les tours, le 1000 n'en reste pas moins efficace et il suffit de regarder le compteur pour s'en rendre compte, les chiffres parles d'eux mêmes. C'est surtout le manque de sensation qui fait défaut en 106 cv. De plus le couple et la souplesse moteur sont également présent ce qui rend la machine encore plus vivable au quotidien.

Cotés points communs, la position est totalement identique, le poids et l'inconfort de selle également.

En gros avec le Z 1000 vous prenez toutes les qualités du Z750 en gommant ses principaux défauts (partie cycle et freinage), et en lui donnant encore plus de peps à bas et moyens régimes.

Annexe

Comme d'habitude, voici la traditionnelle photo du tableau de bord de la machine, empruntée au site motomag.

Image

Prochainement

A suivre sur Motorun, l'essai complet de la Suzuki SVS 650.

Merci à tous de m'avoir une nouvelle lu.

Bye

Avatar du membre
Azazel
Administrateur
Messages : 18055
Enregistré le : 29 juin 2005, 08:38
Sexe : Homme
Moto : J'en ai pluuuuus...
Localisation : 37

Re: Z 1000 K7

Message par Azazel » 17 juil. 2008, 16:39

Bah 2000 euros c'est pas rien :-?

Merci pour ce comparo tres complet.
On est pleins dans ma tête mais je m'en fout, c'est moi le chef, c'est moi qui commande !

ptitqueniau

Re: Z 1000 K7

Message par ptitqueniau » 07 août 2009, 09:00

comme dit Azazel,2000€ de plus quand meme..
d'un point de vue purment estéthique:
pour ce prix ils auraient pu tout aussi bien mettre un garde boue avant sans plastiques...ça fait un peu radin ..ils se rattrapent sur la bulle vendue 5€ de moins que sur la Z750. :whistling:
et les clignotants avant intégrés comme sur une Er6 moi je trouve ça moins beau,question de goût.

jetli
MotoRunner
Messages : 178
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:18
Sexe : Homme
Moto : K1300R
Localisation : Loiret

Re: Kawasaki Z 1000 K7

Message par jetli » 10 sept. 2011, 20:08

ayant eu la z1000 2011 abs je trouve que le nouveau modèle 2010 et donc 2011 sort franchement du lot question look,chassis et moteur
je viens de la changer pour une k1300r de bmw qui est plus confortable en duo autonomie et options
mais en solo ma Z1000 était de la bombe :pouce:

jetli
MotoRunner
Messages : 178
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:18
Sexe : Homme
Moto : K1300R
Localisation : Loiret

Re: Kawasaki Z 1000 K7

Message par jetli » 14 sept. 2011, 12:08

voilà feu mon mon modèle z1000 abs 2011 :pleur4: Image
si tu veux rouler en solo et ne pas faire trop de km (réservoir 15l) ce fut top :V:
Il y a des motards fous mais pas de vieux motards fous.

Répondre

Retourner vers « KAWASAKI »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité